L’hospitalisation à domicile reste « très secondaire » regrette la Cour des comptes

Malgré la mise en œuvre d’une stratégie de développement par les pouvoirs publics, les magistrats de la rue Cambon constatent que « l’hospitalisation à domicile progresse peu et demeure très secondaire dans les parcours de soins ». Nécessité de démontrer l’efficience de cette prise en charge.

de · 21 janvier 2016 · 0 commentaires · A la Une, Documents