Paris : les riverains du bois de Boulogne contestent devant le Conseil d’Etat le projet de centre pour sans abris

Le juge administratif suprême examine ce jour les recours d’associations de riverains et de syndicats de copropriété tendant à la suspension de l’arrêté du 18 mars 2016 par lequel le préfet de la région Ile-de-France a accordé à l’association Aurore un permis de construire à titre précaire pour l’implantation d’un centre d’hébergement provisoire de cinq bâtiments.

La lecture des articles de Comptes-publics.fr est réservée aux abonné(e)s.

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous

Pas encore abonné(e) ?
Inscrivez-vous
Pour choisir votre formule d'abonnement,
suivez ce lien.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.