Police et gendarmerie : des réformes coûteuses dénuées de vision stratégique

Dans un référé sur la gestion des carrières dans la police et la gendarmerie nationales, la Cour des comptes fustige les réformes mises en œuvre de 2004 à 2012 qui ont « manqué de vision stratégique ». Didier Migaud pointe aussi l’absence de contrôle des représentants des organisations syndicales.

La lecture des articles de Comptes-publics.fr est réservée aux abonné(e)s.

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous

Pas encore abonné(e) ?
Inscrivez-vous
Pour choisir votre formule d'abonnement,
suivez ce lien.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.