Contre l’absentéisme des parlementaires, le Sénat s’attaque au porte-monnaie

Après l’Assemblée nationale, c’est au tour du Palais du Luxembourg de s’engager dans la marche pour la transparence et l’exemplarité. Pour la première fois les sénateurs et sénatrices invisibles subiront des sanctions financières qui pourront aller jusqu’à l’intégralité de leur indemnité de fonction et la moitié de l’IRFM.

La lecture des articles de Comptes-publics.fr est réservée aux abonné(e)s.

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous

Pas encore abonné(e) ?
Inscrivez-vous
Pour choisir votre formule d'abonnement,
suivez ce lien.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.