Financement des partis : deux parlementaires anti-transparence entendent poursuivre leurs combines

Jean-Louis Masson et Jacques Bompard demandent au Conseil d’Etat l’annulation de plusieurs lettres du Premier ministre et des présidents du Sénat et de l’Assemblée nationale résultant de l’application de la loi du 11 octobre 2013 relative à la transparence de la vie publique.

conseil d etat

Le Conseil d’Etat, Palais-Royal – © C. Belleuvre

La lecture des articles de Comptes-publics.fr est réservée aux abonné(e)s.

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous

Pas encore abonné(e) ?
Inscrivez-vous
Pour choisir votre formule d'abonnement,
suivez ce lien.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.