Le gouvernement cherche de nouveaux outils pour doper la politique RH de l’Etat

A l’occasion du conseil des ministres du 7 décembre dernier, le premier ministre, Bernard Cazeneuve, et la ministre de la fonction publique, Annick Girardin, ont présenté une communication relative à la politique des ressources humaines de l’Etat dans un contexte où il ne fait pas bon être agent public.

[private]A l’occasion du conseil des ministres du 7 décembre dernier, le premier ministre, Bernard Cazeneuve, et la ministre de la fonction publique, Annick Girardin, ont présenté une communication relative à la politique des ressources humaines de l’Etat dans un contexte où il ne fait pas bon être agent public. Reste à savoir à quelle sauce les fonctionnaires d’Etat seront mangés.

L’actuel gouvernement cherche donc à « renforcer la qualité de la gestion des ressources humaines, enjeu majeur pour la modernisation de l’action publique et l’efficacité de l’Etat » tout en « personnalisant » la gestion des agents. Une « nouvelle gouvernance » visant à créer « une nouvelle dynamique permettant de mieux anticiper les besoins, de renforcer l’exemplarité de la fonction publique en particulier en matière de lutte contre les discriminations, de développer une gestion qualitative des parcours professionnels et de simplifier la gestion des fonctionnaires ». Un décret « qui consacre cette évolution » doit ainsi être publié dans les prochains jours, pour une nouvelle organisation qui devrait entrer en vigueur à compter du 1er janvier 2017 et reposera sur :

  • la direction générale de l’administration et de la fonction publique (DGAFP), qui est renforcée dans ses missions de pilotage et de coordination et assurera les missions de direction des ressources humaines (DRH) de l’Etat ;
  • les directions des ressources humaines installées au sein de chaque ministère qui seront confortées dans leur rôle de pilotage des politiques de ressources humaines au sein des ministères.

Selon le gouvernement, le rôle de pilotage stratégique de la DRH de l’Etat s’appuiera sur la création de nouveaux outils :

  • La mise en œuvre d’une stratégie interministérielle de ressources humaines qui fixera les priorités triennales en matière de ressources humaines. Cette stratégie sera arrêtée en janvier 2017. Elle sera déclinée dans chaque ministère, par une convention d’engagements et au niveau régional ;
  • L’élaboration, en lien avec les ministères, d’un schéma directeur de la politique de formation professionnelle tout au long de la vie ;
  • La mise en place d’une politique de professionnalisation de la filière ressources humaines dans les ministères ;
  • Le renforcement de la qualité du dialogue social avec une coordination des agendas sociaux ministériels et de l’agenda social interministériel et relatif aux trois versants de la fonction publique.

[/private]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.