Et si l’économie mondiale avait besoin de moins d’énergie pour se développer…

L’Agence internationale de l’énergie (AIE) a publié un rapport dans lequel elle explique que « l’intensité énergétique (la quantité d’énergie utilisée par unité de PIB) s’est améliorée de 1,8% l’an dernier, ce qui signifie que l’économie mondiale a eu besoin de moins d’énergie pour se développer ». Insuffisant au regard des 2,6% nécessaires pour respecter l’accord de Paris sur le climat.

La lecture des articles de Comptes-publics.fr est réservée aux abonné(e)s.

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous

Pas encore abonné(e) ?
Inscrivez-vous
Pour choisir votre formule d'abonnement,
suivez ce lien.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *