Bratislava sans les Britanniques… ou une Europe toujours en panne d’Union

Pour la première fois après le Brexit, sans les Britanniques, les 27 chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union européenne se sont réunis pour tenter de donner une nouvelle impulsion politique. Un bilan bien terne…

A l’issue de cette rencontre, pas véritablement de nouvelle feuille de route, de fortes divergences sur l’immigration et une France toujours aussi seule à faire des efforts pour la défense européenne dans un contexte d’instabilité mondiale. Et notre président de la République, spécialiste de la synthèse, de déclarer à l’issue : « l’esprit qui était le nôtre était de prendre conscience des défiances que l’Europe peut susciter et en même temps des espoirs qu’elle doit donner ». Quand on a dit ça…

Et donc, pas vraiment de bons points à distribuer à nos dirigeants obsédés et sclérosés par la consommation et par leur volonté acharnée de relancer la croissance. Alors on s’entend sur un quasi-doublement du plan d’investissement initié en 2014 par le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker ou encore sur la « nécessité » de déployer la 5G partout en Europe…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *