Anticor conteste le statut des anciens présidents de la République

Le Conseil d’Etat examine ce jour le recours de l’Association pour la prévention de la corruption et pour l’éthique en politique tendant à déclarer nul et non avenu le courrier du 8 janvier 1985 du premier ministre, Laurent Fabius, à Valéry Giscard d’Estaing portant à la connaissance de celui-ci les règles fixant de manière permanente le statut dans la Nation des anciens présidents.

La lecture des articles de Comptes-publics.fr est réservée aux abonné(e)s.

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous

Pas encore abonné(e) ?
Inscrivez-vous
Pour choisir votre formule d'abonnement,
suivez ce lien.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *