Burkini : le Conseil d’Etat suspend l’arrêté du maire de Villeneuve-Loubet, Lionnel Luca

Pour le juge des référés, aucun élément ne permet de retenir que des risques de trouble à l’ordre public aient résulté de la tenue adoptée en vue de la baignade par certaines personnes. En l’absence de tels risques, le député-maire ne pouvait prendre une mesure interdisant l’accès à la plage et la baignade.

La lecture des articles de Comptes-publics.fr est réservée aux abonné(e)s.

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous

Pas encore abonné(e) ?
Inscrivez-vous
Pour choisir votre formule d'abonnement,
suivez ce lien.
 

Un commentaire

  1. Fort logiquement, le tribunal administratif de Nice vient de suspendre l’arrêté « anti-burkini » pris par la ville de Cannes, comme le demandaient des associations de défense des droits de l’Homme. Le juge des référés a ainsi suivi la position du Conseil d’Etat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *