Essais nucléaires : renvoi d’un nouveau recours en responsabilité d’une veuve de militaire contre l’Etat

Le Conseil d’Etat a annulé un arrêt de la cour administrative d’appel de Lyon ayant jugé que l’administration pouvait être regardée comme rapportant la preuve de ce que le risque attribuable aux essais nucléaires dans la survenue de la maladie du militaire était négligeable. Et ce, alors même que ce dernier n’avait subi que deux examens en 1970.

La lecture des articles de Comptes-publics.fr est réservée aux abonné(e)s.

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous

Pas encore abonné(e) ?
Inscrivez-vous
Pour choisir votre formule d'abonnement,
suivez ce lien.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *