Auvergne-Rhône-Alpes : rejet d’un recours contre le déroulement des élections régionales

Pour le Conseil d’Etat, la mention du nom de Marine Le Pen n’a pu induire les électeurs en erreur quant à l’identité des candidats se présentant sur la liste conduite par Christophe Boudot. Par suite, « cette irrégularité n’a pas été de nature à altérer la sincérité du scrutin ».

La lecture des articles de Comptes-publics.fr est réservée aux abonné(e)s.

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous

Pas encore abonné(e) ?
Inscrivez-vous
Pour choisir votre formule d'abonnement,
suivez ce lien.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *