François Hollande sort le chéquier et change de stratégie

François Hollande sort le chéquier. Après le feu vert du FMI sur le déficit, qui devrait passer sous les 3% du PIB en 2017, le président de la République desserre l’étau budgétaire sur tous les fronts.

L’occasion de multiplier les gestes. Les uns en direction des chercheurs, ou au bénéfice des enseignants, les autres au profit des élus locaux avec l’annonce de plusieurs mesures destinées à assouplir les contraintes budgétaires locales.

Difficile de croire que le chef de l’Etat ne cherche pas à séduire les électeurs à l’approche de la présidentielle de 2017.

Que dire, aussi, du changement de stratégie du duo Hollande – Valls ? A l’approche, le 10 juin, du début de l’Euro, le binôme change de tactique afin de céder aux revendications catégorielles. Objectif ? Diviser pour (mieux) régner et faire tomber, de lui-même, la contestation contre le projet de loi travail qui serait du plus mauvais effet à l’international.

Oui, nous sommes bien entrés en période électorale…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *