Le Cantal utilise les partenariats publics-privés pour dégager des marges de manœuvre budgétaires

Dans un rapport qui vient d’être publié, la chambre régionale des comptes d’Auvergne – Rhône-Alpes s’inquiète de l’utilisation, par le conseil départemental, des partenariats publics-privés comme levier d’économie. Ces dispositifs conduisent en effet la collectivité à s’engager financièrement à long terme sans que ses engagements ne soient retracés avec beaucoup de clarté.

La lecture des articles de Comptes-publics.fr est réservée aux abonné(e)s.

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous

Pas encore abonné(e) ?
Inscrivez-vous
Pour choisir votre formule d'abonnement,
suivez ce lien.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.