Fréjus : le Conseil d’Etat se penche sur le refus persistant du maire FN d’ouvrir la mosquée au public

En novembre dernier, le juge des référés du Conseil d’Etat avait jugé que David Rachline avait commis « une atteinte grave et manifestement illégale à la liberté de culte et à la liberté d’expression » en refusant réexaminer la demande d’autorisation d’ouverture de la mosquée. La haute juridiction doit à nouveau statuer en urgence.

La lecture des articles de Comptes-publics.fr est réservée aux abonné(e)s.

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous

Pas encore abonné(e) ?
Inscrivez-vous
Pour choisir votre formule d'abonnement,
suivez ce lien.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *