Indre-et-Loire : le Conseil d’Etat a validé les municipales de Joué-lès-Tours

Pour la haute juridiction, si quelques personnes font état de ce qu’un tract illégal aurait circulé ou attestent avoir entendu parler de sa diffusion avant le second tour du scrutin et si des articles de presse, postérieurs à l’élection, relatent son existence, « seules deux personnes attestent l’avoir reçu avant ce scrutin ».

La lecture des articles de Comptes-publics.fr est réservée aux abonné(e)s.

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous

Pas encore abonné(e) ?
Inscrivez-vous
Pour choisir votre formule d'abonnement,
suivez ce lien.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.