Réforme territoriale : sept préfets préfigurateurs pour les nouvelles grandes régions

La premier ministre, Manuel Valls, a désigné les sept préfets préfigurateurs qui sont chargés d’animer et de coordonner la réforme, de mener le dialogue avec les élus et la concertation avec les organisations syndicales.

[private]

Carte de France à 13 régions - © iMAGINE - Fotolia

Carte de France à 13 régions – © iMAGINE – Fotolia

Mercredi 22 avril 2015, à l’occasion du conseil des ministres, Bernard Cazeneuve, le ministre de l’intérieur a donné le coup d’envoi d’une « réforme sans précédent qui crée une nouvelle architecture territoriale de la République », après le redécoupage des régions qu’il a porté en janvier dernier.

La loi de janvier 2015 a réduit le nombre de régions de 22 à 13. Si, six d’entre-elles conservent le même périmètre, les sept autres, qui seront créées le 1er janvier 2016, sont issues du regroupement de seize anciennes régions. Afin de prendre en compte les spécificités de chaque territoire et de préparer la réforme, l’organisation de l’Etat dans les sept nouvelles régions fusionnées sera conduite « au plus près du terrain », par les préfets de région désignés « préfigurateurs » en associant l’ensemble des services de l’Etat.

Le premier ministre, Manuel Valls a désignés les actuels préfets :

  • d’Alsace, Stéphane Bouillon, aussi préfet du Bas-Rhin (depuis 2012), comme préfet préfigurateur de la région Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne. A noter que Stéphane Bouillon a été directeur de cabinet de Claude Guéant, alors ministre de l’intérieur (février 2011 – mai 2012), après avoir occupé le poste de préfet de région en Corse.
  • d’Aquitaine, Pierre Dartout (depuis mars 2015), comme préfet préfigurateur de la région résultant de la fusion de l’Aquitaine, du Poitou-Charentes et du Limousin. A noter qu’il a été auparavant préfet de la région Champagne-Ardenne (2013 – 2015) et a notamment été directeur de cabinet de Bernard Accoyer, alors président de l’Assemblée nationale (2007 – 2008).
  • de Bourgogne, Eric Delzant (depuis juin 2014), comme préfet préfigurateur de la région Bourgogne et Franche-Comté. A noter qu’il a été préfet de la région Auvergne et préfet du Puy-de-Dôme (2012 – 2013).
  • de Midi-Pyrenées, Pascal Mailhos, aussi préfet de la Haute-Garonne (depuis juin 2014), comme préfet préfigurateur de l’union des régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées. A noter qu’il a été auparavant préfet de la région Bourgogne (novembre 2011 – juin 2014), après avoir été préfet du Finistère (2008 – 2011).
  • de Haute-Normandie, Pierre-Henry Maccioni (depuis 2013), comme préfet préfigurateur de la région regroupant Basse-Normandie et Haute-Normandie. A noter qu’il a été auparavant préfet du Val-d’Oise (2010 – 2013) après avoir occupé le poste de préfet de La Réunion (2006 – 2010).
  • du Nord-Pas-de-Calais, Jean-François Cordet (depuis septembre 2014), comme préfet préfigurateur de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie. A noter qu’il connaît déjà parfaitement cette future grande région puisqu’il a occupé auparavant le poste de préfet de la région Picardie et préfet de la Somme (août 2012 – août 2014)
  • de Rhône-Alpes, Michel Delpuech (depuis mars 2015), comme préfet préfigurateur de la future région Auvergne-Rhône-Alpes. A noter qu’il a occupé auparavant le poste de préfet de région Aquitaine (2012 – mars 2015), après avoir été préfet de la région Picardie et préfet de la Somme (2009 – 2015). Il a aussi été le directeur de cabinet de Michèle Alliot-Marie, alors ministre de l’intérieur (2007 – 2009).

Les sept préfets préfigurateurs sont chargés, avec l’ensemble des équipes régionales, d’animer et de coordonner la réforme, de mener le dialogue avec les élus et la concertation avec les organisations syndicales pour élaborer un projet d’organisation régionale, « incluant notamment une proposition d’organisation fonctionnelle et d’implantation géographique pour chaque direction régionale ».

Les projets d’organisation seront ensuite soumis au gouvernement pour la fin juin et feront l’objet de décisions en juillet, indique un communiqué du conseil des ministres.[/private]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.