Cour des comptes : la politique de formation des enseignants est détournée de ses objectifs

A l’occasion d’un référé, Didier Migaud pointe les lacunes de l’éducation nationale en matière de formation continue au regard des autres fonctionnaires mais aussi de leurs homologues étrangers malgré un coût d’un peu plus d’un milliards d’euros. Hors la loi, cette politique publique est, qui plus est, exposée à des risques budgétaires.

La lecture des articles de Comptes-publics.fr est réservée aux abonné(e)s.

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous

Pas encore abonné(e) ?
Inscrivez-vous
Pour choisir votre formule d'abonnement,
suivez ce lien.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *