L’allocation des moyens de l’Etat aux universités dans le collimateur de la Cour des comptes

Dans son référé, la haute juridiction financière souligne les faveurs de l’Etat aux universités par rapport aux autres administrations publiques et pointe du doigt l’absence de politique de suivi, notamment dans le domaine immobilier.

La lecture des articles de Comptes-publics.fr est réservée aux abonné(e)s.

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous

Pas encore abonné(e) ?
Inscrivez-vous
Pour choisir votre formule d'abonnement,
suivez ce lien.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *