Victime de brimades à Saint-Cyr, un militaire gay débouté par le Conseil d’Etat

Sanctionné par 30 jours d’arrêt en 2011, le militaire violé en Allemagne a ensuite été exclu de l’école militaire pour « mauvais résultats » et « mauvais comportement ». Pour Pierre Schydlowski ce n’est autre que son homosexualité qui a été sanctionnée. Voyage au coeur de l’homophobie.

La lecture des articles de Comptes-publics.fr est réservée aux abonné(e)s.

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous

Pas encore abonné(e) ?
Inscrivez-vous
Pour choisir votre formule d'abonnement,
suivez ce lien.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *