Retraites complémentaires : la Cour des comptes interpelle les partenaires sociaux sur l’urgence d’une réforme

Les sages de la rue Cambon appelle les partenaires sociaux à étudier tous les leviers disponibles pour réformer l’Agirc et l’Arrco jusqu’à modifier l’âge de départ en retraite mais aussi à s’attaquer aux coûts informatiques, aux dépenses de personnel et à la traque des erreurs et de la fraude aux cotisations qui pourrait atteindre entre 2,2 et 2,7 milliards d’euros par an.

La lecture des articles de Comptes-publics.fr est réservée aux abonné(e)s.

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous

Pas encore abonné(e) ?
Inscrivez-vous
Pour choisir votre formule d'abonnement,
suivez ce lien.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.