Rythmes scolaires : la réforme du temps dans les écoles devant le Conseil d’Etat

La haute juridiction examine ce jour les recours des communes de Fournels, dirigée par le député UMP Pierre Morel-A-L’huissier, et de Janvry, menée par Christian Schoettl, tendant à l’abrogation du décret du 24 janvier 2013 relatif à l’organisation du temps scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires.

La lecture des articles de Comptes-publics.fr est réservée aux abonné(e)s.

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous

Pas encore abonné(e) ?
Inscrivez-vous
Pour choisir votre formule d'abonnement,
suivez ce lien.
 

4 commentaires

  1. Cette réforme est inutile, coûte de l’argent aux communes… Dans ma commune rien n’est mis en place côté TAP si ce n’est du coloriage… Les enfants sont fatigués et de ce fait, ont du mal à se concentrer pour les devoirs le soir…. Je soutiens Monsieur Schoettl pour l’abrogation pure et simple de la réforme scolaire qui est complètement absurde !!!!!! En espérant que l’école de 4 jours refera vite son apparition !

  2. et bien, moi ??? je suis de l’autre côté de la barrière , je suis animatrice dans une asso !! je confirme que les enfants arrivent fatigués dans nos activités , ils sont sur-excité, ils sont fatigués, ils pleurent pour rien, ils n’ont plus de canalisation d’énergie, ils se blessent souvent !!! malades souvent !! outre « ces petits problèmes » que l’état ne veut pas prendre en compte. moi je vous dis que c’est monstrueux de laisser un état de fatigue aussi prononcé a ces enfants !!

    et puis, il y a les petits « aléa » de cette réforme !! les conséquences !! comme on pourrai les appelé !! les conséquences sont que nous avons perdu 70 adhérents dans l’asso avec qui je travaille , que nous ne pouvons pas récupéré !! que je risque de perdre aussi mon emploi , pourquoi ??? et bien .. les aléas.. bien sur !! ceux sont que les ATSM ou autres bénévoles pratiquent des activités sportives durant les NAP ou les TAPS sans aucun diplômes dans des disciplines particulières , alors que pour intervenir dans les écoles en danse , en musique , en cirque ou autre .. on demande aux dirigeants d’associations une liste de diplôme SUPÉRIEUR comme un BEPJES !! et vous trouvez cela normal qu’une ATSM ( dont beaucoup n’ont même pas leur diplôme d’ATSM !! ) parce qu’elle aime la danse ou le cirque .. ou autre se permettent de donner des cours a un groupe d’enfants qui est supérieur au norme de sécurité instauré par les fédérations elles -même ??? mais de qui se moque t ont ???? !! cette réforme !! elle médiocre !!

  3. L’Etat doit protéger les plus faibles.
    Nos enfants sont crevés, épuisés ; les maîtresses aussi.
    Leur travail était déjà de plus plus difficile. Maintenant dans le même lieu il y a conjugaison avec la maîtresse et rap avec l’animateur !

    60% des enfants sont des lève-tard d’après Sciences et Vie : pour eux l’école devient l’enfer !

    Merci aux rares Français qui ont du courage.

    MERCI !

  4. Dans ma commune au contraire, la réforme est hyper bénéfique. De plus certains enfants, réfractaire à l’école, ont plaisir à y venir, pour participer aux TAP en fin de journée.

    Ils apprennent des choses, participent à la vie de la commune, ils ont le choix des activités. Tout est mis en place pour les accompagner et ils font tout sauf du coloriage et de la garderie. C’est un vrai prolongement du temps scolaires, puisque le programme des TAP est fait en commun avec les enseignants et le projet d’école.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *