Le Conseil d’Etat examine une affaire de harcèlement moral prétendu à la mairie de Bagneux

Atteinte de surdité à une oreille, une fonctionnaire se plaint d’avoir été éloignée de son métier principal et d’avoir été placée dans un service où les contacts avec ses collègues étaient moins fréquents. Pour le juge d’appel, son seul handicap en a été la cause.

La lecture des articles de Comptes-publics.fr est réservée aux abonné(e)s.

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous

Pas encore abonné(e) ?
Inscrivez-vous
Pour choisir votre formule d'abonnement,
suivez ce lien.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.