Polynésie française : la longue liste des défaillances des marchés publics de l’équipement

Absence de référentiel des procédures et d’identification de l’activité, confusion entre les services, concentration des offres, erreurs de saisie, fortes variations des prix d’un marché à l’autre, écarts de 1 à 100 des coûts d’amenée de matériel, mises à l’écart… la chambre territoriale des comptes de la Polynésie française dresse un état des lieux de la commande publique de la collectivité en matière d’équipement.

Cour des comptes - Entrée du Palais Cambon - DR

Cour des comptes – Entrée du Palais Cambon – DR

La lecture des articles de Comptes-publics.fr est réservée aux abonné(e)s.

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous

Pas encore abonné(e) ?
Inscrivez-vous
Pour choisir votre formule d'abonnement,
suivez ce lien.
 

Un commentaire

  1. Une telle liste permet de restructurer les marchés publics de la région, voire même du pays. Détecter les points défaillants constitue toujours un plan stratégique pour adopter la bonne méthode.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *